Des momies andines
vieilles de 6'000 ans

Monique LARREY  &  Léo DUBAL 

duba
l (at) archaeometry.org
 

Justiniano Torres Aparicio, un médecin-collectionneur argentin
fut également un talentueux compositeur.

Son "Clavelito blanco" est interprété par Thomas Lipan
url  http://www.archaeometry.org/lipan.mp3  (188ko)
En 1937, il exhuma trois momies
 du niveau 1A de l'Inca Cueva # 4,
  un abris à proximité du "Camino de los Incas", d'où son nom.
Le nom "inca" est inapproprié, car ce site fut vraisemblablement
uniquement occupé par des paléoaméricains
 entre 10 et 4 millénaires avant notre ère,
aussi cet abris mérite-t-il l'appellation de
  "La Cueva de las Momias"

M.Larrey et L. Dubal à la Cueva de las Momias / Photo: P. Carentini
Les auteurs, le 22 mars 2005, à la Cueva de los Momias,
 
à l'emplacement, d'où, en 1937, J. Torres Aparicio exhuma, 
les trois momies.
(Photo: P. Carentini)

icc-4 2005.03.22/13:00 vue depuis icc-4/photo:Dubal 

            La Cueva de las Momias vue de l'extérieur        Vue depuis la Cueva de las Momias

La position GPS de la Cueva de las Momias est :
S23°00’22.6” / W65°28’05.1” à 3680 m
d'altitude,
 dans la Quebrada de Chulin, à 2 h de marche du Rio Grande.

La Cueva de las Momias est décorée avec des motifs
 peints en points et en traits, d'au moins 6000 ans d'âge.

pointillé ocre/Photo Dubal pointillé blanc/Photo Dubal


traits ocre/Photo Dubal icc4, motifs rectilinéaires ocre/Photo Dubal
 

À Humahuaca (Prov. Jujuy, Argentina), la collection de feu Dr. Justiniano Torres Aparicio,
a été transformée en  Museo J. TORRES APARICIO
Les momies en sont les joyaux,
en particulier celle que l'inventeur a nommé Rosalia

  Rosalia de face / photo : L. Dubal  portrait Rosalia/Photo Dubal profile Rosalia/Photo Dubal

Il s'agit du corps,
desséché naturellement,
 d'une femme entre 17 et 20 ans.

Alicia Fernández Distel a fait effectuer, en 1986,
une radiodatation d'un récipient en bois
qui a été trouvé au niveau 1A à proximité immédiate de Rosalia.
Cet échantillon donne 5'200 ± 110 BP. 
Une autre datation effectuée en 1995 par Beta Analytic in Miami d'un morceau de bois 
donne 5'340 ± 70 BP. 

Ces datations font que Rosalia
évince Ötzi
 pour le titre de la plus vieille momie naturelle:
Ötzi est mort il y a 5'235 ± 120 ans-étalonnés, alors que
Rosalia a vraisemblablement vécu il y a 6'000 ans-étalonnés.

Le fez de Rosalia est d'une finition remarquable

Le fez de Rosalia / photo : L. Dubal

ainsi que sa mante (105cm x 63 cm) en filet noué. 

la mante de Rosalia : Photo : L. Dubal

Au musée Torres Aparicio se trouve aussi
 la momie naturelle d'un enfant

Rosalita/Photo Dubal
 

Au Musée se trouve encore une tête momifiée naturellement,

photo L. Dubal

La tête momifiée du Musée J. TORRES APARICIO 
enregistrée sous le label J.T.A.-240
Photo: L. Dubal)

Aux fins de datation, nous avons prélevé avec soins 
un échantillon de cuir temporal 
de 3 cm
2 de surface et d'un poids de 120 mg ,
degraissé et laver d'éventuels contaminants, suivant la méthode standard 
de radiodatation 14C-AMS de l'Ecole polytechnique de Zürich
telle qu'elle avait été appliquée pour Ötzi.
Les résultats de G. Bonani, présentés dans le rapport  ETH-30630, 
en date du 8 juillet 2005, sont le suivants:
δ13C = -19.5 ± 1.1 °/°°
 
une valeur standard pour la peau humaine 
L'âge
14C-AMS est de 5'260  ± 50 ans BP (avant 1950)
L'âge calibré est de BCE 4170 - 3972 BCE (avant l'ère commune)
avec une probabilité de 82.5% 
 (alors que la plage d'âge entre 4224 et 4180 BCE a une probabilité de 17.5%).

Nos remerciements vont à Mme A. TORRES APARICIO
pour nous avoir autorisés à trouver réponse à nos questions.

Hyperliens pour :
Version espagnole

Version anglaise
ainsi que parties de deux communications :
XVth UISPP Congress 2006
Global RockArt 2009

retour