Fête du Livre perché  
Mostuéjouls, 28-29 mai 2016


À la découverte
des éclipses


Léo Dubal


  Pour voir une éclipse de Soleil, il faut que:
le  Soleil, la Lune et notre oeil
soient bien alignés, l'un derrière l'autre.


Sur cette photo, prise de très loin, depuis une sonde spatiale,
on voit que le diamètre de la Lune est 4X plus petit
que celui de la Terre. 


Tenant un fruit du tilleul à bout de bras,
à 50 cm  devant l'oeil de ma caméra
,
j'éclipse la Pleine Lune !

Le rapport entre le diamètre de l'akène  [ 0,5cm ]
et sa distance à l’œil [ 50cm ]
c’est 1%
{
 soit un angle d’un demi-degré:   1% *  (360° / 2 ¶)  =  0,5°  } 


 La Lune ne tourne pas sur un cercle parfait autour de la Terre,
mais l'orbite lunaire est une ellipse,
dont un des foyers est occupé par la Terre .
La distance Terre-Lune n'est donc pas constante,

de 30  Ø-terrestres en moyenne,
elle varie de 3 Ø-terrestres.
 

Sa grandeur apparente change suivant qu'elle est
au périgée ou à l'apogée de son parcours.



Le Soleil, lui, est une étoile, une énorme boule de gaz extrêmement chaude
qui éclaire la Terre et la Lune, 24h/24.
Il ne faut jamais observer directement le Soleil sans lunettes spéciales.
La Terre est minuscule par rapport au Soleil.
L’orbite lunaire est 60 X le diamètre de la Terre,
mais reste plus petit que le Soleil.
La taille apparente du Soleil est la même que celle de la Lune,
car il est 400 X plus éloigné de nous que la Lune. 


À un endroit précis de la Terre, par exemple ICI : à Mostuéjouls,
il se produit une éclipse de Soleil, chaque fois que la Lune nous cache le Soleil. 
Savez-vous quand s’est produite la dernière éclipse totale sur Mostuéjouls ?
C’était le 15 février 1961, et celle d’avant le 12 mai 1706.
 Il faut donc attendre au moins deux siècles pour qu’une
éclipse totale se produise au même endroit.
Le 12 août 2026, l'éclipse ici ne sera pas totale,
mais partielle, à 96%. 

Comme la distance de la Terre à la Lune varie, on observe sur Terre
 
4 types d’éclipse: 

 
I
maginons maintenant que nous sommes dans le ciel,
juste au-dessus de Mostuéjouls, le jour d'une éclipse.
La Terre tourne sur son axe, mais en regardant la Terre,
on aura l’impression que c’est l’ombre de la Lune qui tourne...


Ces photos de la toute dernière éclipse, celle du  9 mars 2016
montrent l’ombre de la Lune qui galope sur la Terre
à la vitesse de  1 km/s,  soit 3600 km/h ! 
Une photo a été prise toutes les 30 minutes
depuis un satellite géostationnaire
un satellite immobile au dessus
d'un site choisi sur l’équateur,
à la hauteur exacte de 35’786 km.  

Avez-vous entendu parler du Concorde ? 
Le 30 juin 1973, lors d’une éclipse, le pilote  a réussi
pendant une heure et quart
à maintenir l’avion dans l’ombre de la Lune,
et un des passagers était le Président de la République !


  

Nous avons vu le plus récent film d’une éclipse totale de Soleil,
et maintenant le plus ancien: celui de
l'éclipse du 17 avril 1912,
60 h après le naufrage du Titanic.
À Plaisir, Léon Gaumont est le premier a avoir filmé une éclipse de Soleil.
Cette éclipse est perlée, et il y a encore trop de lumière
pour que la couronne solaire soit visible.


Ceci n’est pas un croissant de Lune mais le croissant de Soleil,
lors d'une éclipse partielle que j’ai photographiée depuis un ferry aux îles Baléares,
le 3 octobre 2005.
La couche de nuages était suffisamment épaisse pour permettre de
regarder directement le Soleil sans lunettes spéciales… 

A l’arrivée du ferry, un quart d’heure plus tard,
le ciel s’était dégagé, et il m’a fallu rajouter des filtres
devant mes yeux et ma caméra... 

Les 3 vues de l'éclipse sont à 5 minutes d’intervalle.
À 9:02 l’éclipse partielle devînt annulaire .
Le diamètre apparent de la Lune était 95% de celui du Soleil,
ce qui laissait passer un dixième de la lumière solaire:
 10’000 X trop de lumière pour voir la couronne solaire...

 Le 29 mars 2006,
lors de l’éclipse totale, en Egypte,
les conditions d'observation de la couronne solaire
étaient excellentes.


     Pour réussir à photographier en pseudo-couleurs
la couronne solaire et le paysage en même temps,
il faut une caméra spéciale (telle la Nikon D810A)
qui ne filtre pas trop les infrarouges.


  Le 20 mars 2015, lors de l’éclipse totale, j’étais à 14 km d’altitude.

À ces hauteurs, pas de nuages,
mais l’inconvénient, ce sont les reflets du hublot de l'avion.

Le  point blanc et son reflet, c’est la couronne solaire.
L’ombre de la Lune sur la Terre est accompagnée,
à la fois des rougeoiement du ciel
au coucher du Soleil à droite et au lever à gauche. 
  


   


Le 13 novembre 2012
lors de l’éclipse totale
en Australie, le ciel était couvert et
 je n’ai pas pu observer la couronne solaire complète.  


Pourtant à 20 km de là, un ami a photographié la couronne. 

   Il a aussi filmé les 3 minutes de l'éclipse...
pour démarrer la vidéo (version courte)
 cliquer sur le bouton bleu  
 

Au moment de la totalité, l’effet d’une éclipse totale est
très impressionnant. Tout devient plus sombre,
un froid subit tombe,
les oiseaux s’arrêtent de piailler, les chiens d’aboyer…



 Voici un autre clip stupéfiant,
pris de très loin,
lors de l'éclipse du 9 mars 2016.
On voit
la face cachée de la Lune,
alors que la Nouvelle Lune passe devant la Terre.
Si l
a Lune tourne autour de la Terre (au lieu d'aller droit devant elle)
c'est parce que la Terre l'attire....



et, plus modestement, la Lune attire la Terre
en provoquant le bourrelet (ici exagéré) des marées.
Le frottement des marées

freine la rotation de la Terre et        
                          allonge la longueur du jour.


Cette photo de la Terre prise de l'espace montre
l'énorme calotte de glace au pôle sud.
Pendant ces derniers 7000 ans
le niveau des mers est resté étonnement stable,
mais aujourd'hui, 
l’énorme calotte glacière du pôle sud
commence à fondre, et

va faire monter le niveau des mers !!!
Le réchauffement climatique fait fondre

les calottes de glace aux deux pôles.
La Terre est moins écrasée, et reprend
une forme plus sphérique
.

Sa taille, à l’équateur diminue et
ce qui l'a fait tourner un peu plus vite...
un effet qui diminue celui du freinage des marées.



Entre le 31 décembre et le 1er janvier
(ou entre le 30 juin et le 1er juillet)
après la célèbre annonce du 
23h 59minutes et 59 secondes,
on ajoute, quand c’est nécessaire,
une 60ème seconde.
Le saviez-vous ?  La dernière fois c’était le 30 juin 2015.   

     Depuis 1972, on a introduit 25 secondes intercalaires.
 
Il semble que depuis l'an 2000, 

le rythme se ralentisse...
à cause du réchauffement climatique .

Grâce à de très nombreuses mesures,
depuis 10 ans,
on peut avec précision prédire dans le passé,
de « rétrodire » les éclipses anciennes.
Il faut tenir compte qu’en 4000 ans,
la Terre a ralenti de 12 heures...donc
qu’elle retarde d’un demi-tour ! 



Le 20 novembre -128, il y a 2144 ans,
Hipparque, un astronome d’Alexandrie
eut l'idée géniale de mesurer la distance de la Terre à la Lune ! 
Il avait observé à Alexandrie que la Lune cachait seulement
les 4/5ème du Soleil (de fait c'était 3/4).
Il était né à Nicée (Isnik), et il a du être informé que la zone de totalité
était passée près de sa ville natale.
  Comme l’année en Egypte était divisée en
12 mois de 30 jours = 360 jours, 
Hipparque
a aussi eu l’idée originale de diviser le cercle en 360°,
et
il a pu chiffrer la distance entre Alexandrie et l’Hellespont.
Hipparque avait compris que, si un akène de tilleul
peut cacher la Pleine Lune,
alors la Nouvelle Lune peut cacher le Soleil !
Et il a estimé la distance Terre-Lune à 40 Ø terrestres….(de fait c’est 30). 


Le 30 avril - 462, à Carthage, en Tunisie, il y eut une éclipse de Soleil.
Les Carthaginois venaient de perdre leurs alliés Étrusques
après la défaite navale des Étrusques par les Romains à Cumes en -474.

Les prêtres de Carthage ont eu l’idée de profiter de l’éclipse
pour lancer le culte de Tanit, la nouvelle Déesse protectrice de la cité.
Les deux attributs majeurs de Tanit furent
le croissant & le disque,

qui sont le symbole d'une éclipse de Soleil.

Un Pharaon, Amenhotep IV, eut, lui, l’idée de profiter de
l’éclipse de Soleil du 14 mai -1337 
pour lancer la première religion monothéiste, la religion du disque Solaire ATON.
Sur cette pierre gravée on voit les mains du disque solaire qui s’adressent à un Sphinx,
avec un corps de lion et la tête du Pharaon.
Le Soleil, lors d’une éclipse, peut paraître apporter aux hommes un message,
une énigme que seul le Pharaon comprend.
Dans l’antiquité, la nuit totale en plein jour suscitait la panique.
A Thèbes, la résidence du Pharaon et de Néfertiti,
l’éclipse n’a été que partielle, à 94%.
Après l’éclipse, Amenhotep IV changea de nom en Akhenaton
qui veut probablement dire "dédié à d'Aton", ou
le favori d'Aton, celui qui est agréable à Aton.
Il fit construire sa nouvelle capitale là où l’éclipse avait été totale!

Cette éclipse de Soleil nous permet de dater exactement
la pose de la première pierre de cette capitale,
qu'Akhenaton appela Akhet-Aton, l’Horizon d’Aton.
                                    Vous voyez que les anciennes éclipses de Soleil
permettent d’interpréter des pages d’Histoire.      

*       *       *       *       *
              

Que se passe-t-il lors d’une éclipse de Lune ?


La Lune tourne autour de la Terre et les nuits de pleine Lune,
lorsque la Lune passe  derrière la Terre, l’ombre de la Terre lui cache le Soleil.

   Lors d’un arc-en-ciel,  les gouttelettes d’eau
dévient la lumière du Soleil plus ou moins suivant les couleurs.
Au lever et au coucher du Soleil,  la lumière bleue traverse
une couche très épaisse d’atmosphère, et est fortement déviée.
On peut alors regarder directement le Soleil couchant car
il ne reste que la lumière rouge…6 X moins déviée que la bleue.
  Dans la journée, si on regarde loin du Soleil, on ne voit que
la partie très déviée...le bleu du ciel.



 Le 28 septembre 2015, à 5h du matin,
la Lune était rousse.
En montant sur l’horizon, la Pleine Lune
passe d’abord dans la pénombre, puis dans l’ombre de la Terre.

Le ciel était dégagé à Mostuéjouls.
Cette Pleine Lune,
derrière la Terre MAIS juste dans l’axe du Soleil,
est éclairée par la partie rouge de la lumière solaire
qui est la moins déviée par l’atmosphère terrestre.





    Pour prédire une éclipse de Lune, il suffit de vérifier un jour de Pleine Lune
l'alignement Soleil-Terre-Lune.
Avec le Soleil couchant dans le dos, il faut contrôler si votre ombre
vise bien la Lune pointant à l'horizon.
    La légende raconte que Christophe Colomb a su profiter de
l’éclipse de Lune du 29 novembre 1504 .
  Il avait un Almanach qui prédisait les éclipses de Lune
et sur l'île de la Jamaïque, il a du vérifier si son ombre,
au coucher du Soleil, pointait bien vers la Pleine Lune.
Il a réussit à profiter de la crédulité des chefs indiens pour leurs extorquer
des vivres en les menaçant de ne jamais revoir la Lune.

Retour